Les grands projets d’investissement

ValOrizon a commencé à investir en 2015 dans la réalisation un nouveau casier d'enfouissement à Monflanquin qui pourra accueillir des déchets durant 17 ans.


Conçu plus grand que le précédent pour optimiser le coût de fonctionnement, il est exploité en alvéoles plus petites pour réduire les nuisances olfactives, avec un nouveau matériel de compactage, une barrière passive renforcée par lapport d'une argile lotoise. Le Syndicat a finalement agrandi le site en respectant la réglementation toujours plus contraignante avec un coût de 23€ le mètre cube contre 25€ pour les précédents casiers.


Construit en concertation avec la population, le projet a fait l'objet d'une enquête publique et l'exploitation du casier, qui a démarré en 2017, est accompagnée par un jury de "nez" composé de riverains qui évaluent régulièrement les nuisances olfactives.

ValOrizon envisage la construction d’un centre de tri (emballages avec extension des consignes de tri) en remplacement du centre de tri de Nicole.

D’une capacité maximale de 20 000 tonnes par an, ce nouveau centre de tri intègrera les clauses sociales de la SEML du Confluent. L’objectif est que ce centre gère l’ensemble des déchets issus des collectes  sélectives et des déchetteries du département.

Le dossier de demande d'autorisation d'exploitation est en cours de réalisation.

ValOrizon s'est porté acquéreur en 2017 d'une friche industrielle située à Damazan afin d'y établir son siège social, d'y implanter un centre de tri et de développer un parc dédié d'activités liées à l'économie circulaire.

ValOrizon est devenu propriétaire fin 2017 de la friche industrielle et a pu, dès le mois de septembre, y installer son siège administratif (14 agents).

Quelques mois plus tard, une 1ère location de bureaux était effective avec l'arrivée en février 2018 du Conservatoire des espaces naturels d'Aquitaine (4 salariés). Trois bureaux sont encore disponibles (loués provisoirement au SESSAD du Confluent). Ils sont destinés à accueillir un incubateur d'entreprises dédié à l'économie circulaire et les bureaux des entreprises qui occuperont le bâtiment d'usine.


Définition d'une stratégie de développement avant l'accueil d'activités

Une étude de positionnement stratégique de la zone a été lancée en 2018 et donnera ses conclusions en fin d'année. L'objectif est d'aider le Syndicat à faire une prospection d'activités industrielles ciblée et à définir une politique tarifaire de location des espaces.

En parallèle, des 1ères conventions de partenariat sont signées et permettent au Syndicat d'avancer sur la feuille de route économie circulaire définie en mars dernier.

Ainsi, des conventions ont été signées avec : l'Institut National d'Economie Circulaire, le laboratoire Larefi de l'Université de Bordeaux et l'ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education) d'Agen. Une autre est en cours de rédaction avec la CCI47 et l'association Gascogne Environnement.

Sur la période, des travaux de remise aux normes du bâtiment ont été effectués et un espace dédié au tri est à l'étude.


Des locations provisoires pour amortir le site et répondre aux besoins locaux

En attendant la validation du positionnement stratégique et l'arrivée des 1ères implantations d'activité, ValOrizon accueille sur de courtes durées des acteurs locaux ayant besoin d'espace. Ces locations, à un tarif déterminé par les Domaines, permettent au Syndicat de couvrir, en partie, les frais de gestion du site tout en offrant des solutions d'accueil de proximité aux entreprises. 

- SOREGOM (entreprise de recyclage de pneus) loue depuis juin 2018 à juin 2019 une partie de la dalle extérieure derrière l'usine (5 000 m²).

- MEADCO (entreprise récupérant des machines-outils rachetées dans le cadre de faillites) loue depuis août 2018 un espace intérieur de 500 m².

- Le bureau départemental des tournages a référencé l'usine dans les sites locaux. ValOrizon a ainsi accueilli deux tournages de courts-métrages à l'automne.

- Le Sessad du Confluent (institut médico éducatif) qui loue une partie des bureaux du bâtiments rouge d'avril à décembre 2019.

- La Satar (entreprise de transport qui gère aussi du stockage) qui loue depuis mai 2019 et jusqu'à la fin de l'année une cellule de 5 500 m²

- La SEML du Confluent (entreprises d'insertion de collecte et recyclage) loue 1 500m² depuis juin 2019 jusqu'à fin 2020


Inauguration d'un parcours pédagogique

Un parcours pédagogique sur la biodiversité a été élaboré en partenariat avec le Conservatoire des espaces naturels d'Aquitaine. Il met en valeurs les espèces présentent dans le bois classé et la prairie et se termine par une visite d'une plateforme démonstrative de compostage.


Il accueille également 5 ruches dans le cadre d'un partenariat avec l'association l'abeille gasconne et verra arriver à l'automne 2019 des moutons landais qui auront la mission d'entretenir les espaces verts


Inauguré le 5 juin 2019, le parcours sera ouvert dès la rentrée scolaire de septembre à tous les publics. Il sera animé par une association locale.