Nos installations

Tags

Places

    Direction

      Quais de transfert   Sites d’enfouissements Centre de tri Siège administratif

      Nos Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND)

      ISDND de Nicole

      Le site de Nicole a été créé en 1980 sur une ancienne carrière de calcaire. Il a aujourd’hui une capacité d’accueil de 30 000 tonnes de déchets par an provenant de l’ouest et du sud du département. L’exploitation est autorisé jusqu’au 31/12/2020.

      De nombreux investissements ont été réalisés sur Nicole pour la mise en conformité en terme de sécurité et de respect de l’environnement.

      Les déchets entrants sont pesés et passent par un portique qui vérifie leur non radioactivité. Ils sont ensuite déposés dans des casiers étanches et « écrasés » par un compacteur.

      Les « jus » (appelés lixiviats) produits par la décomposition des déchets sont récupérés grâce à un système de drainage pour être « dépollués » dans une station de traitement spécifique (par biologie et filtration). Les rejets "propres" sont ensuite contrôlés avant d'être rejetés dans le milieu naturel.

      Le biogaz qui s’échappe des casiers refermés (anciens casiers) est également capté pour être valorisé. Il est transformé en électricité qui est revendu à EDF.

      ISDND de Monflanquin

      Le site de l’Albié a une capacité d’accueil de 29000 tonnes par an et recueille les déchets du nord-est du département.

      Le site fait chaque année l’objet d’investissements importants pour la mise en conformité en terme de sécurité et de respect de l’environnement. Il a notamment fait l'objet en 2015 de grands travaux pour la réalisation un nouveau casier d'enfouissement qui peut accueillir des déchets durant 17 ans.


      Conçu plus grand que le casier précédent pour optimiser le coût de fonctionnement, le casier 17 est exploité en alvéoles plus petites pour réduire les nuisances olfactives, avec un nouveau matériel de compactage, une barrière passive renforcée par l'apport d'une argile lotoise.

      Le Syndicat a finalement agrandi le site en respectant la réglementation toujours plus contraignante avec un coût de 23€ le mètre cube contre 25€ pour les précédents casiers.


      Construit en concertation avec la population, le projet a fait l'objet d'une enquête publique et l'exploitation du casier, qui a démarré en 2017, est accompagnée par un jury de "nez" composé de riverains qui évaluent régulièrement les nuisances olfactives.


      Cette vidéo pédagogique vous permettra de comprendre son fonctionnement


      Les centres d’enfouissement qui ont cessé leur activité font l’objet d’une surveillance pendant au minimum 30 ans.

      Le syndicat ValOrizon possède 2 sites en post-traitement : l’ancien centre d’enfouissement de Miramont-de-Guyenne et celui de Réaup-Lisse.

      Ces sites font également l’objet d’investissements et de réparations pour éviter tout risque de pollution. Les biogaz et lixiviats que continuent de générer les casiers sont captés et traités sur place. 

      ValOrizon possède deux quais de transfert par où transitent les déchets de l’ouest, du nord et du sud-est du département :

      • Miramont-de-Guyenne
      • Fumel

      Ces quais de transfert permettent de faire des économies de transport puisque les déchets des collectes amenés aux quais sont ensuite transportés vers le centre de traitement par un camion de plus grande capacité.

      ValOrizon possède une plateforme de compostage collectif à Monflanquin. Cette plateforme permet de composter les déchets verts collectés dans le nord du département, avec une capacité de 8000 tonnes par an. Le compost est ensuite donné aux collectivités adhérentes ou vendu aux particuliers et entreprises.

      Le syndicat ValOrizon est l’actionnaire majoritaire de la SEML du Confluent qui gère le centre de tri de Nicole. Ce centre accueille les collectes  sélectives et les déchets de déchetterie du sud-ouest du département